ven 20 octobre 2017
avant de partir en montagne
Equipement minimum
  • de très bonnes chaussures.
  • un bâton (télescopique de préférence, parce qu'il peut devenir gênant en descendant des pierriers)
  • un sifflet (crier, fatigue énormément et ne sert pas à grand chose)
  • des pansements (notamment pour les ampoules sur les talons...)
  • à manger (ne pas partir avec une banane et un carré de chocolat... il faut penser que l'on peut rester bloqué en montagne à cause du mauvais temps par exemple)
  • prendre du sucré : carrés de sucre, barres vitaminées, pâtes de fruits, afin d'éviter les fringales
  • de l'eau, ne pas penser que l'on trouvera des sources lors de la randonnées
  • consulter la météo avant de partir :
    32 50 : météo des montagnes
    0 892 68 02 XX : la météo par département - XX: correspond au numéro du département
  • un sac plastique qui fera office de poubelle, QUE L'ON RAMENERA
  • des cartes IGN (1:25000 recommandées)
    Si votre balade se situe à proximité d'un des bords de la carte, penser à prendre aussi celle d'à côté... ce serait dommage de se perdre pour 1 ou 2 cm de carte !
  • une boussole
  • de la crème solaire (haute protection)
  • des lunettes de soleil
  • un couteau
  • un vêtement chaud (même en été)



Aspi-venin et serum Que faire en cas de piqûre de serpent ?

Le plus important est de contacter le plus rapidement possible les secours, en essayant de déplacer le moins possible le blessé (pour éviter une circulation plus rapide du sang).

Depuis quelques années, les garots sont formellement déconseillés (voire interdits), car ils peuvent occasionner plus de dégâts qu'autre chose. Effectivement le sang passe moins, mais la concentration de venin est plus importante avant la pose du garot, et surtout, le sang circule moins bien dans cette partie du corps.

Les serums anti-poison sont malheureusement la plupart du temps plus dangereux que le venin lui-même, surtout sous une grande chaleur.

Reste l'aspi-venin, tant encensé d'un côté et tant décrié de l'autre.
L'efficacité de l'invention d'André Emerit dans les années 70 est sujet à discussion. Même si l'entreprise qui commercialise l'Aspi-Venin dit avoir réalisé des tests complets de son appareil, le corps médical n'est pas convaincu pour autant. Ainsi, selon le bulletin de la société de toxicologie clinique du CHU de Rouen daté de 2000, l'aspi-venin et autres pompes à venin sont sans intérêt en France.
Selon les randonneurs qui l'ont utilisé, l'aspi-venin est efficace contre les piqûres d'insectes. Contre les morsures de serpents, les avis sont plus rares et beaucoup plus nuancés. Sachant qu'en France les secours ne sont jamais loin d'un randonneur, l'utilité d'un Aspi-venin est limité. Le simple fait d'éviter les mouvements brusques en attendant les secours suffit à limiter la propagation du venin dans le corps.



Equipement recommandé supplémentaire
  • le pack GPS : le GPS, une règle (10 cm maximum), feuilles quadrillages, boussole utilisation du GPS
  • une corde
  • une couverture de survie
  • un poncho
  • un journal et du feu (briquet ou alumettes)


Recommandations
  • regarder très attentivement la carte IGN avant de partir (notamment les différents dénivelés)
  • ne pas commencer par une balade trop difficile pour la première sortie
  • prévenir quelqu'un de sa destination avant de partir
  • ne pas se jeter dans les lacs de montagne après le repas... hydrocution garantie !


Dicton montagnard (et personnel) : "Mieux vaut prévenir que guérir !"

Ces équipements ne vous serviront peut-être jamais, mais peut-être un jour vous sauveront-ils la vie ?
Cela vaut sûrement la peine d'avoir 2 ou 3 kg de plus dans le sac...




212387 visites
contact . infos pratiques . plan du site . météo . newsLetter . liens . remerciements

Tous droits réservés © Laurent Rameil